Home / Business  / Comment devenir wedding planner sans expériences ?

Comment devenir wedding planner sans expériences ?

Parce que peu d’agences d’organisation de mariage ont recours à des emplois salariés, créer sa propre structure

Parce que peu d’agences d’organisation de mariage ont recours à des emplois salariés, créer sa propre structure s’avère être la solution toute trouvée pour réaliser son rêve. Cependant, force est de constater que nombreuses sont les agences qui se créent puis disparaissent au bout d’un an. Nous attribuerons cette hécatombe au fait que bon nombre de ces créateurs n’avaient qu’une image partielle de ce qu’est véritablement le métier de wedding-planner.

Etape 1 : Etudiez votre marché

Je sais, vous êtes déjà impatient de créer votre agence et votre site web, mais une pause s’impose. Avant de se précipiter, étudiez votre marché :

– Qui sont les concurrents sur le secteur géographique qui vous intéresse ?

– Quel est le profil de la demande : les mariés, qui sont-ils ? Quel est leur budget moyen ? Y-a-t-il un segment de marché sur lequel personne n’est déjà présent ou peu, tandis qu’il existe une clientèle pour cela ? Comment répondre aux besoins des mariés tout en vous différenciant de la concurrence ? Ce sont autant de questions auxquelles il vous faut apporter des réponses. A partir de là, vous pourrez définir votre offre et la façon dont vous la présenterez aux mariés, que ce soit dans votre discours comme dans vos supports de communication.

Etape 2 : Evaluez le coût de la création

Pour se lancer, il vous faut lister et budgéter le matériel dont vous aurez besoin pour travailler, et prévoir les dépenses futures, notamment en communication. Le tableau suivant est à adapter à votre projet. Il vous permet de penser à tout, et il est certain que vous n’aurez pas besoin de tout ce qui est listé. Lister vos besoins vous permet de connaître la somme de départ dont vous avez besoin pour commencer. Vous les financerez par vos fonds propres, un prêt bancaire ou un prêt d’honneur.

Etape 4 : Choisissez votre nom d’agence

Un bon nom répond aux critères suivants :

**Par votre nom, on comprend votre domaine d’activité, voire même votre différence, votre bénéfice.

**Il est facilement prononçable et compréhensible.

**Il colle à l’univers du marché visé. Vous visez une clientèle internationale ? Alors préférez un nom anglais. Un nom français risque de créer une barrière et vous ne serez pas compris donc invisible.

**Il doit être disponible.

Consultez le répertoire de l’INPI (Institut national de la Propriété Industrielle) sur http://bases-marques.inpi.fr , et vérifiez que le nom auquel vous songez n’est pas déjà pris. Si quelqu’un l’a déjà déposé, regardez pour quelle catégorie de produits ou services, et si a priori il s’agit d’une activité locale ou nationale. Si son activité est locale, vous ne devriez pas porter préjudice à son activité en portant le même nom.

Recherchez également sur le web et sur un site d’achat de nom  de domaine si des entreprises ont acheté un nom de domaine portant celui que vous désirez. Car il peut déjà être exploité sans pour autant qu’il y ait eu un dépôt auprès de l’INPI. Si tel est le cas, il y a donc une antériorité rendant le premier utilisateur du nom en quelque sorte prioritaire. Autrement dit, s’il entamait une action en justice et parvenait à prouver que votre activité lui nuit (image, perte activité…), il l’emporterait. Encore une fois, si son  activité est locale, il n’y a aucun risque de nuisance.

Une fois votre nom choisi, le mieux est de le déposer auprès de l’INPI. Il vous en coûtera 200€ pour une protection du nom pendant 10 ans. Modalités de dépôt sur : http://www.inpi.fr/fr/marques

Etape 5 : Déclarez la création de votre entreprise

Le statut le plus simple pour créer son entreprise est la micro-entreprise (auparavant appelée « autoentreprise »).Elle ne vous coûte rien à la création contrairement à une société pour laquelle vous devez commencer par payer des frais de constitution, et tout le temps que vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires, vous ne payez rien. En cas de cessation, elle ne vous coûte rien non plus en frais de

radiation. Pour tester son projet, c’est le statut idéal. Plus tard, lorsque le chiffre d’affaires réalisé deviendra suffisamment significatif, alors vous pourrez vous demander, et demander à un expert comptable, si dans votre situation vous auriez intérêt à changer de statut ou non.

Il existe cependant des limites au statut d’auto-entrepreneur : Attention, vos charges sont calculées suivant un pourcentage de votre chiffre d’affaires (23% pour les prestations de service, et non sur votre bénéfice). Cela signifie que sur 100€ de chiffre d’affaires, attention à ce que votre bénéfice soit bien supérieur à 23€, car sinon, cela signifie qu’à 23€ de bénéfice, vous ne gagnez pas votre vie, et qu’en dessous, vous perdez de l’argent.

Ainsi, par exemple, si vous décidez de régler toutes les dépenses des mariages de vos clients, par exemple 15000€, alors vous devrez payer 23% de 15000 € en charges fiscales et sociales, soit 3450€,ce qui fait une somme. Si vous avez facturé votre intervention au couple à hauteur de 10% de 15000€, soit 1500€, alors vous avez gagné 1500 € d’un côté et devez payez 3450€ de l’autre à l’Etat. Vous perdez de l’argent. Pour cette raison, avec un statut d’auto-entrepreneur, il est plus réaliste de laisser régler les prestations par vos clients, et de ne leur facturer que le montant de votre intervention. Ainsi, vous paierez 23% de charges sur un chiffre d’affaires de 1500€, soit un montant de 345€.

Ici, le calcul est simplifié. Ensuite, il est aussi nécessaire de vérifier que sur votre montant de 1500€, vous n’avez pas trop de charges comme des salaires, des frais de fonctionnement, des achats de marchandises… qui viendraient menacer votre bénéfice.

Pour en savoir plus sur le statut d’auto-entrepreneur : http://www.lautoentrepreneur.fr/

L’inscription en tant qu’autoentrepreneur ne vous prendra que 30 minutes, le temps de remplir les formulaires en ligne. Il vous faudra ensuite les imprimer et les envoyer aux organismes compétents accompagnés des justificatifs demandés.

Etape 6 : Créez votre site internet

Achetez votre propre nom de domaine du type www.monsite.fr sur le site de création de site web que vous avez choisi (Jimdo, Wix, 1&1…). ou chez OVH si vous prévoyez d’utiliser WordPress ensuite (25% des sites dans le monde) > www.ovh.com

Posséder votre propre nom de domaine plutôt qu’un nom de domaine gratuit fourni par votre  hébergeur de site donnera une image plus professionnelle de votre agence. Il vous en coûtera seulement 15€ pour l’année, l’abonnement étant à renouveler chaque année. Ensuite choisissez l’une des offres de site web proposées par votre fournisseur puis créez vous-même votre site web. Cela vous coûtera environ 10€/mois. Dans un premier temps, pour illustrer votre site web, vous pouvez acheter des images sur des banques d’image pour 1€ l’image environ :

• http://fr.fotolia.com

• http://www.istockphoto.com

• http://fr.123rf.com

Marion Maupin
Wedding Planner
Marion Maupin on FacebookMarion Maupin on Youtube

marion@wedding-entrepreneur.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.