Home / Actualité  / Musée de la toile de Jouy : exposition sur les fibres africaines.

Musée de la toile de Jouy : exposition sur les fibres africaines.

Cet automne, le Musée de la Toile de Jouy présente sa nouvelle exposition « Fibres africaines » qui se tiendra du 1er octobre 2020 au 28 mars 2021 sous le commissariat de l’Espace Culturel Gacha, partenaire

Cet automne, le Musée de la Toile de Jouy présente sa nouvelle exposition « Fibres africaines » qui se tiendra du 1er octobre 2020 au 28 mars 2021 sous le commissariat de l’Espace Culturel Gacha, partenaire de la Fondation Jean-Félicien Gacha au Cameroun et d’Anne Grosfilley, anthropologue. Dédiée aux textiles africains, cette rétrospective met en lumière des pièces d’exception reflétant l’histoire du continent. Elle raconte la production des étoffes marquée par des savoir-faire précis, des matières originales et des motifs élaborés. Les visiteurs découvrent un artisanat d’une très grande richesse, dont le dynamisme reflète les dialogues entre cultures africaines et occidentales. L’exposition de 6 mois fait écho à la saison culturelle «Africa 2020».

« Fibres africaines » célèbre la créativité et la diversité des textiles africains. Rythmé par des pièces exceptionnelles, ce voyage invite à découvrir des œuvres d’un point de vue historique, économique et technique, dans une approche accessible à tous. Si certains tissus sont élaborés avec des matériaux précieux comme la soie ou la perle de verre, d’autres ont l’audace d’être de véritables pièces de luxe, pourtant conçus à partir de matériaux humbles. Tissus en raphia, écorces d’arbres, cotons colorés de teintures naturelles comme l’indigo peuvent être regardés comme de véritables œuvres d’art pour la virtuosité de leurs techniques de fabrication. Sublimées, ces étoffes sont souvent décorées de motifs variés à vocation symbolique. 

Leur valorisation dans la production contemporaine, en l’occurrence dans les créations de mode entre la fin du XXe siècle et la première décennie du XXIe siècle est un aspect important pour comprendre les changements d’usage de ces étoffes. Ces tenues viennent ponctuer chaque étape du parcours.  

L’exposition sensibilise le visiteur à un immense patrimoine et à l’urgence de le préserver. Elle questionne aussi les enjeux de filière pour perpétuer un artisanat faisant l’objet de savoir-faire transmis de génération en génération. 

Source : https://www.museedelatoiledejouy.fr/

La Rédaction

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.