Home / CULTURE  / LITTERATURE  / Des femmes et des Omelettes d’Awa BA

Des femmes et des Omelettes d’Awa BA

Des femmes et des Omelettes est un recueil de 19 nouvelles dans lequel Awa BA, jeune écrivaine vivant à Abidjan, aborde différents thèmes quotidiens de sa société.Racontée avec une pointe d’humour.

Dès la première nouvelle intitulée “Sur la tête de mon père”, le décor est planté : le jeune pape Souley va mener un combat acharné pour se sortir des griffes de la drogue. L’auteur nous offre un beau combat de soi à soi, dans lequel Souley joue son existence.

L’excision, qui fait de nombreuses victimes sur le continent africain, est également abordée et fustigée. Dans la nouvelle “Mon époux”, sans voie, il est question de l’histoire heurtée d’un jeune marié. Ce dernier découvre, la nuit de noces, que son épouse a été excisée. Le couple fera face à ce drame, avec une solidarité exemplaire : il recourra à la chirurgie pour « réparer » le mal et avoir une vie et une sexualité normales.

Awa BA, qui signe ce croustillant recueil de nouvelles, examine aussi des travers de la société devenus, hélas, si courants, si banals. La pédophilie, en ces moments de « mariage pour tous », appelle son regard dans “Mon tonton gâté”. Ce récit met en avant un monsieur serviable, aimé de tous, mais dont la grande faiblesse est d’avoir des penchants de pédophile.

L’adultère – cette forme de prostitution moderne – et ses corolaires de maux et de souffrances au sein des foyers, n’échappent pas à son jugement. Ainsi, dans Le mari de ma meilleure amie, l’auteur s’empare de ce sujet qui froisse les relations entre des amies.

L’une des meilleures nouvelles de ce recueil est Ma fille à passe-passe. Le récit, ici, met en situation Eugénie, une fille brillante et studieuse dont le destin, qui semblait tout tracé, va basculer : elle plonge dans l’enfer de la prostitution lorsque son père décède.

Pour donner du souffle à ces sujets délicats, Awaba habille d’une pointe d’humour ses récits. Cela donne incontestablement un plus à ce recueil qui se laisse lire. Le lecteur peut alors s’arrêter, aisément, sur plein d’autres histoires dont les MST, le célibat heureux dans une Afrique qui a tendance à idéaliser le mariage, le phénomène « nappy », les superstitions, la religion et ses mystères, les TIC qui empêchent le dialogue fluide entre les parents et enfants…

Avec peu de narration, peu de personnages, des suspenses, des fulgurances, des retournements inattendus, Awaba fait montre de sa parfaite maîtrise de l’écriture de la nouvelle et de ses principales règles. Sa plume arrive ainsi à conduire le lecteur sur des chemins fictifs, puis à le faire basculer dans une réalité toute autre à la fin.

Après Affres, hics d’aujourd’hui, son premier recueil de nouvelles publié chez NEI-CEDA en 2013, Awaba confirme son talent de nouvelliste avec “Des femmes et des Omelettes”. Elle peut, à présent, se lancer dans un projet plus ambitieux comme l’écriture d’un roman où la narration autorise la multiplicité des intrigues et des péripéties. Pour sûr qu’elle offrira encore du plaisir à ses lecteurs.

Awa BA, Des femmes et des Omelettes, nouvelles, éd. Tabala, 2016.

Isabelle KASSI FOFANA 
Directrice d'éditions.
Isabelle KASSI FOFANA  on Facebook

ikassifofana@yahoo.fr

Directrice d'éditions.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.