Home / Développement personnel  / Comment choisir son coach de vie ?

Comment choisir son coach de vie ?

Tout d’abord, il est nécessaire de s’entendre sur le terme « coach » car non seulement il peut être confondu avec plusieurs autres professions

Qu’est-ce qu’un coach ?

Tout d’abord, il est nécessaire de s’entendre sur le terme « coach » car non seulement il peut être confondu avec plusieurs autres professions – les personnes qui vont voir un coach se trompent parfois sur ce qu’elles peuvent en attendre – et la profession n’étant pas encore réglementée en France, il y a des activités qui s’en rapprochent sans être du coaching.

Une définition assez simple serait « Le coach est un professionnel accompagnant une personne ou un groupe, dans le cadre d’une relation suivie mais de courte durée, afin de les aider à résoudre une problématique et à atteindre un objectif concret et mesurable dans le domaine professionnel ou personnel. »

Là où le coaching se différencie d’autres professions comme le consulting, la formation, la thérapie ou encore le mentoring c’est que le coach n’est expert d’aucun domaine. A ce titre, il ne donne donc pas de conseils (consulting), il ne délivre pas un savoir dont il serait le sachant (formation), il ne guérit pas des troubles ou une pathologie (thérapeute) et il ne dit pas quoi faire à la personne qu’il accompagne (mentoring).

Petites exceptions ! Le coach peut parfois donner des conseils et dire quoi faire. Dans quels cas alors ? Quand il sent son client bloqué, pour élargir le choix de solutions de son client car le coach et le coaché étant deux personnes différentes, le coach aura forcément une autre vision de la situation de son client et il peut donc être pertinent qu’il offre des options différentes à son client. Mais il s’agit bien d’offrir et non d’imposer, de dicter ou d’obliger. Enfin, le coach peut « dire quoi faire » à son client au moment où il lui donne des « tâches » à faire mais sous forme de propositions.

Qu’est censé faire un coach ?

Il écoute et il questionne beaucoup. Il écoute pour s’assurer de comprendre le modèle du monde de son client, sa problématique, sa demande. Il écoute pour adapter son accompagnement, pour reformuler et ensuite laisser l’espace à son client d’intégrer ce qui vient d’être dit. Enfin, il questionne pour créer chez son client des prises de conscience sur ces processus mentaux, sur ses comportements, ses émotions, ses ressentis.

L’un des postulats de base du coaching étant que le client possède toutes les ressources en lui pour avancer et faire les choix les plus congruents pour lui, le coach n’a ici qu’un rôle d’accompagnateur au changement. Il ne fait pas à la place de son client. Il ne sait pas à la place de son client. Son expertise à lui ce sont les processus mentaux et comportementaux de son client et les outils pour l’aider à faire éclore son potentiel et ses solutions.

Il peut être difficile de s’y retrouver pour savoir ce qu’est un coach, ce qu’il fait et comment le choisir car le terme est souvent employé dès lors qu’une personne en aide une autre à avancer. Pour savoir si vous devez plus vous diriger vers un conseiller, un mentor, un coach ou encore un thérapeute, il est important d’identifier votre problématique, votre besoin et vos attentes.

A préciser qu’un coach de vie peut tout à fait vous accompagner sur une problématique professionnelle. Néanmoins, il est peut-être préférable de s’assurer qu’il a lui-même eu des expériences professionnelles en entreprise ou à son compte autre que dans le coaching. Qu’il ait été collaborateur, manager, dirigeant… En somme, qu’il connaît le monde de l’entreprise.

Le coaching d’entreprise, lui, sert à accompagner une personne dans le cadre, souvent, d’un contrat tripartite (Le coach, le coaché, l’employeur) pour l’atteinte d’un objectif professionnel au sein de l’entreprise. Souvent la demande provient de l’employeur (manager, RH, dirigeant) et sert un objectif que le coaché doit atteindre au service de l’entreprise (prise de fonctions d’un manager, meilleure confiance en soi pour l’atteinte d’un objectif financier, etc)

Vérifiez les diplômes ou certifications qu’il/elle possède

Comme dit plus haut, à ce jour en France, la profession de coach n’est pas réglementée ce qui peut poser des problèmes de sérieux, de déontologie, et jouer sur le professionnalisme.

Malgré l’absence de réglementation, il existe bel et bien des écoles de coaching délivrant des diplômes et des certifications reconnues au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), donc reconnus par l’Etat.

Si cela vous importe, vous pouvez donc vous assurer que votre coach détient un diplôme ou une certification reconnus par l’Etat.

Il existe également des écoles qui n’ont pas ou n’ont pas encore l’accréditation RNCP. Vous pouvez tout à fait vous renseigner sur l’école pour en connaître la réputation, le sérieux, etc.

Et enfin, il y a des personnes qui se sont lancées dans l’accompagnement (coaching, mentoring) sans faire de formation mais qui pourtant peuvent être très douées pour motiver, conseiller, aider à avancer tirant parfois leurs conseils de leurs propres expériences.

Le coaching est très décrié en France car c’est une profession qui émerge. Le nombre de coachs se multiplie avec des profils, des parcours différents.

Parmi les clients potentiels, il y a ceux qui sont totalement contre les accompagnants sans diplômes, ceux qui préfèrent un professionnel avec un diplôme plutôt même qu’une certification, ceux qui ne jugent pas au diplôme mais au talent etc. La question est très personnelle et la réponse appartient à chacun.

Néanmoins, la vigilance est de mise afin d’aller chercher de l’aide auprès du bon accompagnant.

Un coach formé sera, par exemple, à même d’identifier que la demande d’une personne relève plus de la thérapie et non du coaching et saura la rediriger.

En l’absence de réglementation, se sont constituées des organisations, fédérations, associations professionnelles de coachs telles que EMCC, SF Coach , ICF dont l’objectif est d’assurer le professionnalisme et la déontologie du métier de coach.

Quelles devraient être ses techniques de travail ?

Hormis ce qui a été dit plus haut – le questionnement – il n’y a pas réellement de réponse absolue car tout dépendra de la ou des formations effectuées par le coach.

A t-il complété sa formation avec d’autres pratiques ? La sophrologie, l’hypnose, la PNL (programmation neurolinguistique), etc ?

Si c’est le cas, soit il décide de distinguer ses différentes casquettes en vous proposant du  coaching ou de la sophrologie.

Soit il se considère comme un accompagnant plus largement qu’un coach et estime que le coaching au même titre que la sophrologie ou l’hypnothérapie ne sont que des outils. Et il vous accompagne en utilisant l’outil le plus approprié selon votre situation, la problématique à travailler, votre besoin immédiat. Un terme est né pour qualifier ce type de coaching, le coaching holistique. Le coach holistique a plusieurs cordes à son arc et s’en sert afin d’accompagner la personne dans toute sa dimension : physique, émotionnelle, mentale, etc

Là aussi, le choix des méthodes de travail de votre coach dépendra de votre besoin.

Un autre élément à considérer : préférez-vous travailler en face à face ou bien le coaching à distance (par visio ou téléphone) vous convient-il ? ou un mix des deux ?

C’est un élément important à considérer pour savoir s’il vous faudra trouver un coach à proximité de chez vous ou de votre lieu de travail ou si vous souhaitez privilégier le feeling que vous avez avec un coach même si celui-ci est à l’autre bout du monde.

Assurez-vous que le feeling passe bien

Les diplômes, les méthodes de travail, la localisation sont une chose. Ce sont des critères qu’il convient de confronter, hiérarchiser pour sélectionner la personne qui va vous accompagner.

Néanmoins, un coach peut être diplômé, très compétent, sérieux, proche de chez vous et ne pas vous convenir. Le feeling compte. Il va être important pour vous de vérifier sa popularité. Comment ?

1) Vérifiez sa réputation sur les réseaux sociaux, son site internet, son profil LinkedIn, son blog, ses vidéos, ses livres.

2) Lisez les avis de ses anciens clients sur sa page LinkedIn , sur Google, sur son site.

3) Vérifiez si ses valeurs s’alignent aux vôtres. Exemple, si vous êtes une personne noire, l’anti-racisme comme valeur sera peut être un critère important. Si vous êtes chef d’entreprise, l’ambition sera peut-être importante pour vous.

Ceci peut sembler hors propos. Néanmoins, cela est important car vos valeurs et le feeling que vous aurez avec votre coach conditionneront la réussite de l’accompagnement.

Une fois que vous pensez avoir trouvé un coach susceptible de vous convenir, la dernière étape est d’entrer en contact avec lui, si possible. Il y a des coachs qui offrent un premier appel. Si ce n’est pas le cas, peut-être que le voir en vidéo sur ses réseaux sociaux et lire les retours clients peut suffire à vous faire une idée.

Si vous avez d’autres questions concernant le choix d’un coach, sentez-vous libre de les mettre en commentaire de l’article.

La Rédaction
POST TAGS:

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.