Home / CULTURE  / LITTERATURE  / 4 livres afros à découvrir (redécouvrir) cet automne

4 livres afros à découvrir (redécouvrir) cet automne

Pour cette rentrée, nous savons sélectionnées pour vous , trois livres de femmes qui certainement vous plairont et accompagneront vos soirées. Allez à la découverte de trois univers différents et tellement riches.

Sa mère, Saphia AZZEDINE 

Si vous ne connaissez pas encore Saphia Azzedine, arrêtez de lire tout de suite cet article, et courrez découvrir “Confidences à Allah”, son premier roman, et aussi La Mecque Phucket, Bilqiss . A l’instar de ses romans précédents, l’on découvre une héroïne forte et attachante, dont l’histoire se dessine sous la plume juste et percutante caractéristique de l’écriture de Saphia Azzedine.

Mais qui est « Sa mère » ? C’est la question intime, brûlante et essentielle à laquelle Marie-Adélaïde, abandonnée sous X par sa mère biologique, s’acharne à répondre. Au travers de la quête identitaire de son héroïne, Saphia Azzedine nous dresse le portrait des grandes hypocrisies sociales et des caractères humains, sans concession et de manière efficace. Le sujet central du livre, l’abandon sous X, est traité avec beaucoup de sincérité et d’humanité, et l’on fait très vite corps avec l’héroïne, dans ses doutes, ses rancœurs, ses craintes, et ses déchirements. Alors, Marie-Adélaïde retrouvera-t-elle cette mère dont elle a tant recherché l’amour et haïe pour son rejet ? La réponse est dans ce beau roman publié en Août 2017 aux éditions Stock.

Trop noire pour être française, Isabelle BONI-CLAVERIE 

Il y a beaucoup de choses que l’on n’imagine pas survenir dans sa vie professionnelle, et ma rencontre avec Isabelle Boni-Claverie en faisait partie. Si l’on m’avait dit que je recevrais un jour, dans la librairie que j’ai créée, cette dame pour qui j’ai énormément d’admiration, je n’aurais cru ni l’une, ni l’autre de ces éventualités.

Nous découvrons le travail d’Isabelle en 2015, à travers son documentaire « Trop noire pour être française ? », auquel a fait suite son livre « Trop noire pour être française », sorti en Août 2017 chez les éditions Tallandier. Notez que la disparition du point d’interrogation final initialement présent dans le titre du film est une omission délibérée, puisque le questionnement «Trop noire pour être française ? » soulevé par le documentaire, devient dans le livre une certitude.

Pourquoi, en tant que noirs français, sommes-nous toujours considérés comme venant « d’ailleurs » ? Comment, en tant que métisse afropéenne, construire et positionner son identité ? Dans quels détails qui n’en sont, au fond, pas du tout, le diable du passé colonial se cache-t-il ? Et il ne s’agit que d’un échantillon des problématiques abordées dans le livre d’Isabelle, toujours avec beaucoup de finesse, de justesse, et surtout de vécu, qu’il s’agisse de son histoire familiale, de son enfance, ou encore de sa vie d’adulte. A lire et à offrir, assurément.

A mains nues, Laura NSAFOU 

Laura Nsafou est la plume derrière le blog afroféministe « Mrs Roots », où l’on vous parle, sans filtre et avec une acuité remarquable, de livres, de sexualité, de société, d’identité, avec pour dénominateur commun les femmes noires.

A mains nues, c’est le roman que la génération actuelle d’afropéennes attendait, et c’est le roman qu’il faudra soumettre à la génération future. Pourquoi ? Parce que pour une fois encore trop rare dans le paysage littéraire français, l’on est face à une héroïne afropéenne, afro-suédoise plus exactement, qui nous ressemble, et dans laquelle l’on peut se projeter à 100%.

Une héroïne parfaitement imparfaite, et c’est pour cela qu’on l’aime. Sibylle est à la littérature ce qu’Issa, l’héroïne de la série « Insecure » est au paysage télévisuel : une vision enfin réaliste d’une femme, moderne, avec ses doutes, ses failles, ses incertitudes, ses histoires d’amour, ET afro !A mains nues nous emporte, nous entraîne, nous fait vibrer et voyager, et c’est vraiment un très beau premier roman, qui gagne à être lu, et relu !

Les enquêtes des Saï-Saï, Kidi Bebey 

Enquêtes, aventures, Afrique, amitié, et surtout représentation. Cette représentation réaliste, positive, et bienveillante que Kidi Bebey nous offre de ces quatre petits héros, unis dans l’amitié comme dans les enquêtes, est précieuse. Les histoires se lisent vite, et savent entretenir le suspense, et sont émaillées de références à la culture africaine, très, très, loin des caricatures habituelles ;  un « club des quatre » africains qui fera la joie de vos enfants.

Roxane Yap
Créatrice et dirigeante de la librairie Lis Thés Ratures
Roxane Yap on FacebookRoxane Yap on InstagramRoxane Yap on Twitter

roxaneyap1@hotmail.fr

Créatrice et dirigeante de la librairie Lis Thés Ratures

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.