4 conseils pour organiser un bon atelier de formation

L’objectif de tout formateur ou animateur est de pouvoir sortir d’une formation avec la satisfaction d’avoir réellement accomplis sa mission : Transmettre un savoir qui va changer les habitudes des participants au niveau personnel ou professionnel.

Les conseils ci-dessous font partie des clés qui permettent d’atteindre cet objectif.

Conseil 1 : Anticiper les différentes étapes et tâches de l’organisation

La planification est un élément indispensable pour réussir son atelier. Autant que cela est possible, il est préférable de dédier cet aspect à des personnes proactives et rigoureuses qui ont cette expertise, afin d’obtenir un résultat à la hauteur de vos attentes.

Quelques indispensables à gérer en amont :

  • La gestion de la communication autour de l’atelier
  • Le choix du lieu adapté selon le nombre de personnes, accessible…
  • La validation des participants
  • L’identification de leurs attentes par rapport aux thèmes développés pendant l’atelier
  • L’élaboration des supports pour les participants
  • La prévision d’une équipe afin de gérer la logistique le jour de l’atelier

La liste n’est bien sûr pas exhaustive car elle est fonction de la nature de votre atelier.

Idéalement, ces différents aspects doivent être validés au moins 2 semaines avant le début de l’atelier.

Il est vrai qu’il y aura toujours des menus détails à gérer jusqu’à la veille, ou le jour même, mais il est primordial de bien caler les éléments principaux afin d’éviter un stress qui pourrait avoir un mauvais impact sur le déroulement de l’atelier.

Conseil 2 : Un accueil chaleureux

Une formation réussie inclus nécessairement des moments de convivialité avant, pendant et après l’atelier.

La formation commence au moment où les participants arrivent. L’animateur, autant que les hôtesses, doit s’impliquer au niveau de l’accueil et ne pas rester devant son ordinateur à relire ses slides.

Une formation qui débute par des discussions entre les participants et l’animateur, autour d’une collation spécialement préparée pour les participants, et servie par une équipe d’hôtesses uniformément coordonnées pose déjà un cadre convivial. Vous devez noter qu’une personne est beaucoup plus encline à absorber des informations lorsque le cadre est détendu et lorsque des ponts sont préalablement créés.

Pour une formation qui se déroule toute la journée, la pause déjeuner est une excellente opportunité de prendre la température de l’atelier et de recueillir les premiers retours qui vont permettre de se réajuster.

Conseil 3 : Un contenu interactif

 Une formation doit être un lieu d’échange où les personnes interagissent entre elles. Il est donc important de concevoir votre contenu ayant cet objectif à l’esprit. Votre formation doit contenir différentes phases qui alternent entre prises de parole individuelle, échanges en groupe, simulations, jeux de rôle, études de cas et démonstrations pratiques…

Là encore tout est fonction de la nature de la formation.Toutefois, ce contenu doit tenir compte des facteurs de motivation qui ont été identifié en amont afin d’avoir un contenu bien phase avec les attentes, et si nécessaire pouvoir corriger le tir.

Conseil 4 : L’animateur : Un excellent communiquant !

Vous vous imaginez passer toute une journée dans une formation où l’ambiance est tellement maussade, que vous regrettez de vous être inscrit !?? Si vous ne souhaitez pas le vivre, alors ne lésinez pas sur ce dernier conseil.Il doit pouvoir susciter la motivation par la façon dont il décline le contenu de la formation :

  • Un ton motivationnel et par moment humoristique
  • Une gestuelle dynamique
  • Des réponses pertinentes
  • Des illustrations et démonstration adaptées

C’est l’animateur qui crée l’interaction, il doit donc arriver à établir une sorte de pont avec les participants.

À propos de l'auteur /

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

Commencez à taper et appuyez sur Entrée pour effectuer la recherche